Articles

PAR CHRISTIANE GRAU

Si cette hypothèse de risque de déliance est retenue pour une personne, il est nécessaire de lui apporter des réponses spécifiques en cohérence avec la nature de ses difficultés.

 

L’Intervention de Reliance sur une durée de 4 à 10 séances consiste en une recherche transdérivationnelle qui favorise chez elle des recadrages multiples de ses représentations sur sa ligne de temps. Pour ce faire, le coach met en œuvre des outils de la PNL – ou autres – de façon à ce que la personne cicatrise ses vieilles blessures, gère adéquatement les changements du présent, élabore des projets utiles à donner/redonner du sens à sa vie, identifie et active les ressources favorables à la meilleure intégration sociale possible.

 

 

Si cette hypothèse de risque de déliance est retenue pour une personne, il est nécessaire de lui apporter des réponses spécifiques en cohérence avec la nature de ses difficultés.

 

L’Intervention de Reliance sur une durée de 4 à 10 séances consiste en une recherche transdérivationnelle qui favorise chez elle des recadrages multiples de ses représentations sur sa ligne de temps. Pour ce faire, le coach met en œuvre des outils de la PNL – ou autres – de façon à ce que la personne cicatrise ses vieilles blessures, gère adéquatement les changements du présent, élabore des projets utiles à donner/redonner du sens à sa vie, identifie et active les ressources favorables à la meilleure intégration sociale possible.

 

 

FAVORISER L'IMPLICATION HUMAINE

Si cette hypothèse de risque de déliance est retenue pour une personne, il est nécessaire de lui apporter des réponses spécifiques en cohérence avec la nature de ses difficultés.

 

L’Intervention de Reliance sur une durée de 4 à 10 séances consiste en une recherche transdérivationnelle qui favorise chez elle des recadrages multiples de ses représentations sur sa ligne de temps. Pour ce faire, le coach met en œuvre des outils de la PNL – ou autres – de façon à ce que la personne cicatrise ses vieilles blessures, gère adéquatement les changements du présent, élabore des projets utiles à donner/redonner du sens à sa vie, identifie et active les ressources favorables à la meilleure intégration sociale possible.

 

 

La motivation est le processus qui règle l’énergie qu’une personne met dans une action ou expérience.

Les recherches sur la motivation ont suivi l’évolution des études en psychologie. Les tendances principales iindiquent que pour s’impliquer dans une activité difficile, il faut :

L'axe existentiel

La motivation générale est principalement liée à la cohérence de l’organisation mentale de la personne.

Chaque être humain se représente plus ou moins consciemment le monde idéal auquel il rêve d’appartenir et qui le relie à ce qui est plus grand que lui, qui était avant et sera après. Dans sa vision idéale, il trouve à se placer en tant qu’individu unique, avec une mission, un rôle particulier qu’il se donne, ce qui fait que sa vie prend sens. Compte tenu de qui il est et dans la perspective de cette vision, il va privilégier certaines valeurs et croyances qui vont lui fournir l’énergie nécessaire à potentialiser les capacités et ressources nécessaires à poser les comportements adéquats, dans l’environnement où il se trouve.

 

Tiré de: Christiane Grau Martenet (2018) Coaching com PNL – Lisboa. Pactor p. 49-54/p.100

Cette conscience existentielle n’est pas spontanée, elle se construit.

EXEMPLE DE QUESTIONS POUR INSTALLER LA COHÉRENCE ENTRE VISION ET ACTION

Quelle vision avez-vous du monde idéal auquel vous avez envie d’appartenir ? Quel sens la vie a-t-elle pour vous par rapport à ce qui est plus grand que vous, était avant et sera après vous ? Qui d’autre servez-vous grâce à votre vie ?


Qui êtes-vous et que voulez-vous faire de votre vie ? Quelle métaphore de vous-même conviendrait pour réaliser cette vision ?

 

Quelles sont les valeurs utiles à réaliser qui vous êtes dans la perspective de votre vision ? Qu’est-ce qui est vrai, juste, important pour vous ?

 

Quelles capacités et ressources possédez-vous, ou voulez encore acquérir pour manifester votre vision et réaliser votre mission, étant donné ce qui est important pour vous ?

 

Quels comportements devez-vous mettre en œuvre pour manifester votre vision et réaliser votre mission, compte tenu de vos valeurs et grâce à vos capacités ? Quel est votre plan d’action ? Qu’allez-vous faire ?

 

Où, quand, dans quel contexte voulez-vous adopter les comportements et actions qui vous permettront de vous réaliser dans la perspective de votre vision ? Dans quel environnement cela se passera-t-il ?

MOTIVATION HUMAINE ET OUTILS PRATIQUES

L’axe ponctuel

Des stratégies cognitives individuelles de motivation permettent d’activer ponctuellement les attitudes utiles à s’investir activement dans le travail et à persévérer dans l’activité engagée.

 

On peut constater que chaque individu structure de façon plus ou moins rigide ses comportements, comme s’il suivait des métaprogrammes. C’est le nom qu’on donne en PNL à l’ensemble des patterns installés chez tout être humain, hors de son champ de conscience et qui détermine la plupart de ses comportements. Les métaprogrammes les plus répétitifs qualifiés de pivots sont profondément enracinés et relativement stables, ils jouent le rôle de matrice dans la fabrication des stratégies ponctuelles automatiques.

 

Parmi eux, les moteurs de l’action se rapportent à la question : Pourquoi le fais-tu ? De plus amples explications de ce modèle sont nécessaires pour bien l’utiliser, nous insistons ici seulement sur la nécessité de les identifier pour pouvoir les activer de aisément dans tous les contextes. On les connaît par l’observation de la récurrence de leurs manifestations dans les comportements et/ou en faisant le test1 y relatif.

 

La démarche de repérage des moteurs de l’action ne comporte pas de jugement. Toutefois, lorsqu’un métaprogramme, assorti de ses stratégies automatiques, constitue une limite à la poursuite de l’objectif, vous pouvez le remplacer par des stratégies conscientes.

 

1Id. p. 232-239

Les outils de la PNL en Intervention de Reliance

L’Intervention de Reliance va conduire la personne dans une recherche transdérivationnelle qui favorise chez elle des recadrages multiples de ses représentations sur sa ligne de temps.

 

Sans se positionner en thérapeute, l’Intervenant en Reliance oriente une utilisation thérapeutique du récit de vie qui permet au client de re-co-naître sa vie en y intégrant sereinement les différents épisodes. Pour ce faire, il met en œuvre des outils de la PNL – ou d’autres approches – de façon à ce que la personne mobilise ses ressources pour :

Simultanément, ce professionnel peut contribuer rapidement :

La guérison du mal-être d’une personne déliée d’elle-même et des autres, se passe dans une relation avec un autre être humain bienveillant, attentif et compétent dans le cadre de l’Intervention de Reliance.

 

Pour permettre à cette personne de neutraliser ses émotions négatives liées au passé et développer les ressources utiles à élaborer sereinement et activement son futur, l’Intervenant en Reliance la conduit selon une démarche méthodologique simple et rigoureuse. Il utilise principalement des outils inspirés de la PNL dont voici quelques exemples :

Les modèles proposés ci-dessus ont été expérimentés et reconnus comme efficients, pour atteindre les objectifs poursuivis. Bien sûr, il n’existe pas d’exercice standard à utiliser dans telle ou telle situation ; souvent plusieurs processus s’enchevêtrent de façon à rendre difficile leur identification.

 

Autrement dit, comme généralement en PNL, le déroulement de la démarche est adapté selon la logique de pensée de la personne à qui elle s’adresse et de l’interaction que celle-ci a établie avec un aspect difficile de sa vie, pour que cela lui cause des émotions négatives encore aujourd’hui.

 

L’Intervention de Reliance comporte selon les circonstances 4 à 10 séances et convient à toute personne en situation de ruptures de liens, quel que soit son âge.

 

Les outils de la PNL organisés sur le parcours de reliance ne sont pas seulement des pièces de puzzle détachées, ils constituent une véritable éducation thérapeutique. 

 

Alors que l’attachement constitue un élément clé dans la construction identitaire humaine, de nombreux êtres de notre temps souffrent plus ou moins consciemment de ruptures de liens multiples.

 

La plupart des individus sont résilients, ils réussissent à se maintenir debout. D’autres se délient des autres, du monde du travail, de la famille…et finalement d’eux-mêmes. Ils ressentent un sentiment de solitude, d’isolement, de fragilité provoquant des conduites de retrait partiellement volontaires, d’autant plus graves, que leur trajectoire de vie est hachée de ruptures et que le sens de leur vie est peu élaboré.

Si cette hypothèse de risque de déliance est retenue pour une personne, il est nécessaire de lui apporter des réponses spécifiques en cohérence avec la nature de ses difficultés.

 

L’Intervention de Reliance sur une durée de 4 à 10 séances consiste en une recherche transdérivationnelle qui favorise chez elle des recadrages multiples de ses représentations sur sa ligne de temps. Pour ce faire, le coach met en œuvre des outils de la PNL – ou autres – de façon à ce que la personne cicatrise ses vieilles blessures, gère adéquatement les changements du présent, élabore des projets utiles à donner/redonner du sens à sa vie, identifie et active les ressources favorables à la meilleure intégration sociale possible.

 

Christiane Grau Martenet

Inspiré de : Grau Martenet Ch., Savoy C., Se re-connecter pour VIVRE : processus et outils pour l’Intervenant en Reliance. Chronique Sociale, 2017

L'Intervention de Reliance utile à toutes les étapes de la vie

Alors que l’attachement constitue un élément clé dans la construction identitaire humaine, de nombreux êtres de notre temps souffrent plus ou moins consciemment de ruptures de liens multiples.

 

La plupart des individus sont résilients, ils réussissent à se maintenir debout. D’autres se délient des autres, du monde du travail, de la famille…et finalement d’eux-mêmes. Ils ressentent un sentiment de solitude, d’isolement, de fragilité provoquant des conduites de retrait partiellement volontaires, d’autant plus graves, que leur trajectoire de vie est hachée de ruptures et que le sens de leur vie est peu élaboré. Cette déliance peut intervenir à n’importe quel moment, ce n’est pas une question d’âge.

 

Si cette hypothèse de risque de déliance est retenue chez quelqu’un, il est nécessaire de lui apporter des réponses spécifiques en cohérence avec la nature de ses difficultés. Il s’agit de l’aider à retisser une trame de liens psychologiques et sociaux, si possible variés et solides.

 

Sans se positionner en thérapeute, l’Intervenant en Reliance oriente une utilisation thérapeutique du récit de vie qui permet au client de re-co-naître sa vie en y intégrant sereinement les différents épisodes. Pour ce faire, il conduit la personne à mobiliser ses ressources pour :

Simultanément, ce professionnel peut contribuer à :

L’Intervention de Reliance sur une durée de 4 à 10 séances a été expérimentée et reconnue comme efficiente avec des adolescents en processus de désinsertion, avec des adultes en crise et en tant qu’intervention non pharmacologique avec des personnes retraitées fragiles.

 

Christiane Grau Martenet

Commander un ouvrage